March 2016 Favorites

J’ai adoré le mois de Mars même si, je l’avoue, il n’a pas été très gentil avec mon compte en banque . . . J’ai refais un peu la déco de ma chambre avec notamment l’espace au dessus de mon bureau où j’ai exposé mes deux illustrations de Skelliton. C’est une jeune illustratrice du sud de l’Angleterre et je suis en amour devant ses dessins inspirés par la nature, les animaux et les tatouages. J’ai commandé son illustration “Home Is Here” avec un renard et un petit lapereau (#cutenessoverload) ainsi qu’un tote bag que j’utilise chaque jour pour aller en cours. Elle m’a offert dans la commande un dessin d’oiseau avec mon prénom et j’ai trouvé le geste adorable ! J’ai failli pleurer car je crois que c’est la première fois que j’ai quelque chose personnalisé à mon nom haha. Vrai coup de cœur pour sa boutique Etsy !

J’ai enfin décidé d’investir dans les Velour Liquid Lipstick de Jeffree Star, et je ne regrette pas . . . Je connais Jeffree depuis mes années collèges que je passais sur Myspace et Skyblog, et même si au début il m’intriguais beaucoup par son look, il est tout de suite devenu pour moi un vrai modèle. Il est aujourd’hui présent plus que jamais sur Internet, et je suis plus que jamais une fan inconditionnelle haha. Sa chaîne Youtube est l’une des meilleures actuellement en matière de maquillage, il est à mourir de rire, et son discours constant sur l’ouverture d’esprit (sur le look, l’argent, la sexualité) ne fait que renforcer mon admiration pour lui. Pour en revenir aux lipsticks, je pense faire un article dessus bientôt. J’ai déjà 5 teintes mais d’autres sont en route . . .

En Mars il y a eu beaucoup trop de bons concerts pour ne pas en parler. Le mois a commencé en force le 1er avec Against The Current au Trabendo. J’y suis allée pour revoir ROAM qui faisait la première partie (impossible de manquer un seul de leurs passages en France haha) mais le reste du concert était super amusant aussi ! Dès le lendemain changement d’ambiance pour Basement dans la petite cave de la Mécanique Ondulatoire. Deux semaines après retour au Trabendo pour voir Enter Shikari. Ils sont de loin l’un des groupes les plus impressionnants que j’ai vu sur scène, l’expression spectacle vivant prend tout son sens, on ne savait plus où donner de la tête !

Les jours suivants Nothing But Thieves passait en France, et bien qu’on était toutes très contentes de les revoir, ce show aurait dû à mon sens être annulé tant la voix de Conor était faible (alors que le groupe est principalement reconnu pour sa voix!). Nous les adorons toujours autant et nous les avons soutenons comme on pouvait ce soir là, mais on attend avec impatience un retour en force prochainement à Paris ! Le mois s’est fini avec mon concert le plus attendu de l’année, celui de Neck Deep au backstage (aka l’un de mes groupes préférés, dans ma salle préférée). Le show ne m’a pas déçue et m’a confirmé que Ben Barlow est l’un de mes leader préféré sur scène. On a hurlé nos poumons sur Serpents, on a pleuré sur Head To The Ground, on a perdu nos jambes sur Gold Step, et on a tous fini sur scène pour Can’t Kick Up The Roots. Une soirée mémorable qui laissera un bon souvenir de Paris à ND !


Pour bien finir l’article je vous propose une nouvelle chanson, Husk de Black Foxxes ! Sortie il y a deux semaines, c’est la première chanson qu’ils nous donnent depuis très longtemps et elle sera présente sur leur 1er album dont la date de sortie est toute proche ! Je suis plus que jamais fan de ce groupe et j’ai vraiment hâte de les voir le mois prochain. Prenez vraiment le temps de les écouter et faites partie des premiers fans avant qu’ils deviennent très connus ;)


apolline-end-article

The Used European 15th Anniversary Tour

the-used-european-15th-anniversary-tour

Depuis quelques semaines je me disais que j’adorerai voir enfin The Used en concert, ce groupe que j’écoute depuis 10 ans et que j’adore. Dans un autre coin de ma tête je me disais aussi que ça serait super cool que des groupes fassent des concerts où ils jouent l’intégralité d’un album en particulier, surtout leurs premiers albums qui parfois sont un peu délaissés en concert au profit des nouveaux. Les dieux de la musique ont dût entendre mes prières, puisque The Used a non seulement annoncé une tournée européenne pour début 2016, mais c’est une tournée anniversaire où deux soirs de suite dans une même ville, il joueront en intégralité leur premier album puis leur deuxième album ! Sans hésitation mes tickets et mon voyage dans la ville la plus proche étaient bookés. Ils ne passaient pas par Paris alors je me suis retrouvée à Eindhoven.

the-used-european-15th-anniversary-tour-2

J’ai logé dans une auberge de jeunesse appelée Blue Collar Hotel, assez éloignée de la salle en bordure de la ville, mais dans un chouette quartier industriel/rénové. Je la recommanderai à 100%, c’est la meilleure auberge de jeunesse que j’ai pu faire ! Elle était très jolie, les dortoirs féminins était confortables, équipés de casiers personnels gratuits, et les salles de bains étaient propres et très fonctionnelles.

the-used-european-15th-anniversary-tour-3

the-used-european-15th-anniversary-tour-4

J’allais rester presque trois jours sur place alors j’avais vraiment le temps de me balader et de découvrir la ville. Entre graffitis, cathédrale, petites boutiques de déco, musée d’Art contemporain, café à bagels et smoothies bio, je suis plutôt contente de mes visites même si je suis vraiment restée dans le quartier central.

the-used-european-15th-anniversary-tour-5

the-used-european-15th-anniversary-tour-6

La salle de concert Dynamo est vraiment cool, une bonne taille, un personnel sympa et on peut attendre à l’intérieur assis au chaud avant le concert. Une fois dans la salle et après avoir écouté le premier groupe, pendant assez longtemps quand même, on était tous beaucoup trop impatients de voir enfin The Used sur scène. Beaucoup ne les avait pas vu depuis des années, et pour d’autres comme moi c’était la première fois. Bert McCracken et ses musiciens arrivent sur scène sur des hurlements de joie et ils commencent à jouer leur premier album éponyme.

the-used-european-15th-anniversary-tour-9

.
Entre chaque chanson Bert fait monter un fan différent sur scène et prend le temps de discuter avec nous. On voit que les fans sont anciens et viennent de loin : France, Brésil, Japon … Ce sont les fans fidèles de la première heure qui sont là, chaque parole est chantée mot pour mot par les centaines de personnes présentes ce soir.

L’émotion est présente aussi bien du côté des fans que du groupe. Bert ne peut se retenir de dire que sans ces deux albums de The Used, il ne serait pas là aujourd’hui et on se reconnait tous dans ses paroles. Ce sont des albums emblématiques et cultes pour les personnes qui comme moi on grandit dans les années 2000 bercés par la scène alternative américaine. Bert est présent envers les fans, même s’il ne tente pas de stagedive les interactions sont nombreuses.

.

J’avais déjà l’impression d’être dans un rêve tant voir Bert McCracken devant moi semblait irréel, quand il se penche pour me tendre une bouteille d’eau (la fangirl en moi précisera qu’il avait déjà un peu bu dedans haha). Plus tard dans le concert, alors que je filmai ma chanson préférée, il prend mon téléphone pour se filmer ainsi que la foule ce qui me fait une très belle vidéo souvenir totalement unique haha. J’ai eu la chance de rencontrer Bert avec d’autres fans près de son bus. J’avoue que j’étais plutôt nerveuse mais il s’est révélé être extrêmement gentil et drôle, et nous avons pu échanger quelques mots. The Used est tout aussi heureux que ses fans de cette tournée et est fier de voir cette belle famille dysfonctionnelle réunie. Le deuxième soir c’était au tour de In Love And Death et j’ai passé une soirée tout aussi extraordinaire.

the-used-european-15th-anniversary-tour-8

Malgré la barrière de la langue et les gens qui parlait néerlandais autour de moi tout le temps, j’ai quand même fait de chouettes rencontres assez particulières, alors big up à Martinos de la sécurité de Dynamo, avec ses nombreux tatouages, ses dents en or, son mode de vie bouddhiste et sa maison dans la forêt haha. Big up aussi à Philip le photographe danois, son ami Petteri le finlandais et Alan l’américain. Ils m’ont beaucoup fait rire et c’était très intéressant de leur parler !

the-used-european-15th-anniversary-tour-7


C’est chargée de nostalgie que je suis rentrée chez moi. Jamais je n’aurais imaginé voir The Used jouer en live mes chansons préférées comme I Caught Fire, Buried Myself Alive et All That I’ve Got. Le sentiment que j’ai ressenti à ces moments est indescriptible et je donnerai tout pour les revivre. Ce weekend était comme un immense retour en 2006, où j’étais une collégienne de 11 ans qui se droguait à la musique et découvrait les groupes et les albums qui ont fait de moi la personne que je suis aujourd’hui.

apolline-end-article

Amsterdam 2016


Au mois de Janvier nous étions parties pour notre premier vrai voyage de l’année, un petit weekend rapide à Amsterdam. La raison principale était pour assister au concert de ROAM au Winston, petite salle de concert dans l’auberge de jeunesse même où nous logions pour 17€ la nuit (avec un aller retour Paris-Amsterdam en Megabus pour encore moins cher, autant vous dire que ce weekend ne nous as rien coûté !).

amsterdam-2016-7

La matinée a commencée par une grosse gaufre chez Crepes & Waffles, puis par une balade dans les rues d’Amsterdam que je revoyais pour la deuxième fois pour ma part. Après une queue d’1h30, on a réussi à visiter la maison d’Anne Frank, non sans émotion pour moi qui venait juste de terminer de lire son journal. La sensation qu’on a en parcourant ces lieux est définitivement oppressante et étouffante, mais c’est une visite à faire.

amsterdam-2016-8

C’est le moment de retourner à l’hôtel et quel bonheur quand on croise le groupe en train de check-in à l’accueil en sortant de notre chambre ! Ils ont la leur juste à côté de notre dortoir. Malgré leurs petites têtes fatiguées ils sont très contents de nous revoir depuis le concert à Nantes deux semaines plus tôt et nous aussi. On les regarde soundchecker avant le concert.

amsterdam-2016-9

J’ai pu prendre quelques photos dont je suis très satisfaite ce soir là, en grande partie grâce à mon nouvel objectif dont je suis folle, le Sigma DG A 35 mm f/1.4 HSM Ligne ART. J’essaye encore de maîtriser la profondeur de champs qui est si petite et son cadrage fixe (moi qui suis habituée au zoom), mais il m’offre des résultats incroyables avec mon Nikon D800.

amsterdam-2016-10

Le concert était parfait. Les deux premières parties locales, The Overslept et Alive Again étaient de très belles surprises que je continue d’écouter aujourd’hui (big up au groupe qui a joué une reprise de Year 3000 de Busted et nous a fait hurler de bonheur). ROAM a joué son nouvel album et il sonne aussi bien en live qu’en studio. Justine et moi avons bien sûr eu droit à nos petites dédicaces sur Hopeless Case.

amsterdam-2016-11

Après ce concert qui nous as fait bien suer, la salle se vide rapidement à l’exception de nous qui restons pour discuter avec ROAM. La discussion se transforme rapidement en chorégraphie collective où nous avons pu découvrir les talents de danseur de Matt (qui a essayé de m’apprendre son pas de danse fétiche, sans succès). On a trinqué au bar avec toute la crew où on a rencontré leur manager Lee, Justine était occupée avec son nouveau Bestie Charlie pendant que Sam et Matt me baptisait comme leur “Tour kitten” en passant leur soirée à caresser ma capuche toute douce. On a fêté le reste de la soirée avec eux, mais bon, ce qui se passe à Amsterdam reste à Amsterdam ;)

amsterdam-2016-12

Souvent (tout le temps) mes amis me dise que je suis folle de dépenser tant d’argent et de temps à voyager juste pour un concert. Mais pour moi ce n’est pas “juste un concert” et ce sont des merveilleux souvenirs et anecdotes dont je me souviendrai toujours avec beaucoup de bonheur. Je suis heureuse de partager mes aventures avec des personnes que j’aime, de détruire ma voix et mes genoux en concert. Et même si ça veut dire passer la nuit dans un bus bruyant et sans wifi, galérer sous la pluie hollandaise pour trouver son chemin jusqu’à l’hôtel à 7h du matin avec un plan imprimé depuis Google Maps, découvrir des villes aux noms imprononçables dans lesquelles je n’aurais jamais pensé mettre le pieds, je n’échangerai ces weekend et soirées pour rien au monde et attends avec impatience mes prochaines escapades ! Au prochain épisode : deux nuits avec The Used à Eindhoven pour leur European 15th Anniversary Tour !



Et en bonus, une petite vidéo de Matt (bassiste de ROAM) qui écris mon tatouage que je me suis fais au pied la semaine suivante ! #DoItForROAM #HereForTheMerchGuy #ROAMtrash #ROAMies

apolline-end-article

Favorite Music Albums of 2015

favorite-music-albums-of-2015

Petite sélection, sans ordre de préférence, de mes albums favoris de 2015. L’année a été particulièrement riche en hits et concerts inoubliables.

favorite-music-albums-of-2015-2

C’est l’une de ses performances live qui m’avait rendue fan, et j’attendais depuis avec impatience la sortie de son album. C’est une vraie réussite du début à la fin. Je ne suis habituellement pas du tout fan des “chanteurs à guitare”, mais James Bay a ce petit quelque chose en plus. Pour l’avoir vu en concert dans une petite salle, je peux vous confirmer que sont talent est encore plus présent en vrai. Il est réellement un bon guitariste et un encore meilleur chanteur. Un de mes concerts préférés qui m’a foutu des petits cœurs et étoiles dans les yeux pendant des mois.

favorite-music-albums-of-2015-3

Je suis un peu nouvelle dans l’univers de The Story So Far, et après avoir discuté avec quelques fans de la première heure, il semblerait qu’ils se mettent tous d’accord pour dire que cet album et le moins bon de leur carrière jusqu’ici et que le groupe paraît plus fatigué. En même temps, difficile de faire mieux que leur deux premiers ! Pour les avoir vu deux fois lors de leur tournée UK en fin d’année, je peux vous promettre que cet album éponyme contient de solides titres aussi bien sur CD qu’en live. Même si c’est vrai, rien ne vaut le bon gros bordel que les gens ont foutu lors de Quicksand !

favorite-music-albums-of-2015-4

Pour moi, 2015 fût la grande année du retour en force du Pop Punk, mon genre préféré, et Neck Deep en était le leader. Cet album va sans aucun doute marquer l’histoire et ne contient que des hits, dont on a qu’une envie c’est d’apprendre les paroles pour ensuite les hurler en cœur. Des ballades aux hymnes énergétiques, toutes sont des réussites et sont ce que le Pop Punk a de meilleur à nous offrir actuellement. Cet album nous rappel comme il est bon de s’amuser avant tout et de profiter de la vie même si celle-ci semble parfois te mettre des bâtons dans les roues.

favorite-music-albums-of-2015-5

Si vous étiez un bon emo en 2006, vous connaissez forcément les groupes Thursday et Lostprophets. Vous connaissez sûrement aussi la manière tragique dont à fini Lostprophets . . . No Devotion, c’est la nouvelle formation des anciens musiciens de Lostprophets, rejoint par Geoff Rickly, ex-chanteur de Thursday. Ce nouveau départ est aussi cathartique pour les membres que pour les fans. C’est un vrai plaisir de voir ces musiciens passionnés retourner sur scène, et c’est non sans émotion qu’on les voit être réellement reconnaissants. L’album est une réussite à savourer paisiblement.

favorite-music-albums-of-2015-6

Nothing But Thieves est ma découverte musicale de l’année. Vus en première partie de Gerard Way en Janvier dernier, je suis ressortie du concert amoureuse de ce groupe. C’est simple, on était tous choqués tant ils étaient bons. En quelques chansons, tout le monde était convertis et ne parlait plus que d’eux. Le chanteur a une voix phénoménale, soutenue par de solides guitares. Ce groupe ne ressemble à aucun autre et font l’effet d’un tsunami partout où ils passent. Que dire à part que vous seriez trop bête de passer à côté de l’un des plus grands albums de cette décennie.

favorite-music-albums-of-2015-7

La première fois qu’on m’a parlé de State Champs, on me les as présenté comme les « nouveaux All Time Low ». De titres pleins d’énergie, un peu plus Pop et “accessible” que Neck Deep, on peut en effet promettre à ce groupe un très bel avenir et succès comme ATL. Leur force principale vient sans aucun doute de la voix du chanteur Derek DiScanio qui a réellement une voix mélodieuse, ce qui parfois manque un peu dans la Pop Punk. Leurs concerts sont des vraies fêtes et il est pour moi impossible de ne pas sourire et danser en écoutant Around The World And Back !

favorite-music-albums-of-2015-8

Et j’ai aimé quoi d’autres sinon ? Awolnation, Matt Skiba, Knuckle Puck, Seaway, All Time Low . . .

apolline-end-article